Ravalement avec Isolation thermique extérieure ( I.T.E.)

jean-mermoz-pierrefitte-ravalement-sapr

L’isolation thermique

Le décret n°2016-7 11 du 30/05/2016 crée à compter du 1er janvier 2017, une obligation de mettre en œuvre une isolation thermique par l’extérieur à l’occasion de travaux de ravalement des immeubles construits depuis 1948 comprenant la réfection du parement, sur un minimum de 50% des façades du bâtiment, hors ouvertures.

Les principaux isolants utilisés sont le polystyrène blanc, le polystyrène graphité, la laine de roche. La condition d’une isolation performante est d’utiliser des isolants certifiés ACERMI  (Association pour la CERtification des Matériaux Isolants) qui offrent la résistance thermique « R » la plus forte.

L’I.T.E. ouvre droit aux aides financières dédiés aux travaux de rénovation dans le cadre du crédit d’impôt transition énergétique sous conditions, et pour les matériaux d’isolation si la résistance thermique R est supérieure ou égale à 3,7m² k/w pour les façades, et d’une épaisseur égale à

  • 150 mm d’ épaisseur pour du polystyrène blanc                λ = 0, 038
  • ou 120 mm d’épaisseur pour du polystyrène graphité       λ = 0, 031

En fonction des différents désordres constatés, le technicien S.A.P.R. fera établir par un fabricant une préconisation, qui lui permettra de proposer les travaux préconisés avec une garantie décennale conjointe Fournisseur/ Applicateur. Au préalable, l’installation d’un échafaudage tubulaire aux normes NF , ainsi que toutes les protections nécessaires.

 

Travaux préparatoires

Les étapes des travaux préparatoires consistent à faire :

  • Le décapage des peintures existantes si nécessaire,
  • Le nettoyage du support * ,
  • La réfection si nécessaire des joints de calfeutrement.
  • Un sondage systématique de la façade,
  • Piochage des parties  sonnantes, soufflées ou dégradées jusqu’à la partie saine.
  • Mise à nu, Brossage et nettoyage des fers corrodés,
  • Passivation des fers par application d’un inhibiteur de corrosion ou passivant,
  • Rebouchage au mortier de résine compatible avec le passivant,
  • Ragréage de planimétrie si nécessaire.

* Remarque : Avant toute opération de nettoyage, il faut vérifier et refaire si nécessaire les joints de calfeutrement en périphérie des baies vitrées.

 

Isolation thermique

Le démarrage de l’isolation thermique se fait par la pose fixée d’un rail en aluminium à environ 50 cm du sol ou sommet du soubassement.

Fourniture et pose fixée calée d’un complexe I.T.E. comprenant panneaux polystyrène ou autre isolant avec bandes coupe-feu. Application d’une première passe de ciment colle , suivi d’une trame en fibre de verre marouflée au mortier colle dans la 2ème passe compris cornières d’angles et toutes sujétions de pose. Finition lissée au mortier  colle type MOTEX ou équivalent.

Après séchage, application à la taloche inox d’un R.P.E. grésé ou ribbé ton au choix suivant nuancier façade du  fournisseur.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *